agence artistique
communication
les talents
les agents
Danielle Gain
d.gain@talentbox.fr
Assisté par
Marie Prouzet

m.prouzet@talentbox.fr



PRÉC. SUIV.

Michel LEEB


Comédien

Biographie

Depuis ses débuts en vedette américaine de Julio Iglésias à l’Olympia et lors de la tournée européenne de Charles Aznavour, Michel Leeb est devenu l’un des rares artistes français pouvant passer avec le même bonheur dans tous les domaines du spectacle : music-hall, musique, théâtre, télévision et cinéma.

Il fait en 1984 son premier Olympia en tête d’affiche (Disque d’Or avec l’album du spectacle), et dès lors présentera régulièrement des one man show à l’Olympia ou au Casino de Paris.

 Passionné de jazz, il dirige de 1998 à 2000  le Nice Jazz Festival et se produit avec le Count Basie Orchestra lors de festivals, tournées et au Théâtre des Champs Elysées. Ce spectacle donnera lieu à un album, « Bon Basie de Paris ».

Homme de télévision également, il remporte des records d’audience avec ses émissions de divertissement comme « Certain Leeb show », « Wap Doo Wap », “ Leeb fait son cinéma ! ” et « Libre comme Leeb ”,. Il tourne aussi  des dramatiques dont plusieurs épisodes de "Fred et son orchestre",Le monde à l’envers réalisé par Chalotte Brandstroëm, “Pas une seconde à perdre”, réalisé par Jean Claude Sussfeld, L’homme de mes rêves ”, réalisé par Georges Lautner…

Après des comédies légères au cinéma au début des années 80 «  On l’appelle Catastrophe » de Richard Balducci,  « Le fou du roi « d’Yvan Schiffres, il revient au cinéma en 1992 pour  sous la direction de Didier Can Cauwelaert «  Les Amies de ma Femme » sous la direction de Didier Can Cauwelaert. Puis sous la direction  de Claude Lelouch  dans « Les Parisiens » et « Le courage d’Aimer » en 2004.

On a pu l’applaudir au théâtre dans de nombreuses pièces :

Jean-Luc Moreau le dirige dans “ Le tombeur ” de Robert Lamoureux, à la Porte Saint Martin, ” Ténor ” et “Je ne suis pas un homme facile”, de Neil Simon adaptée par Jean-Loup Dabadie à Marigny. Il joue également au Théâtre des Variétés, “3 partout ” pièce de Ray Cooney et Tony Hilton, adaptée par Jean Poiret, mise en scène par Pierre Mondy, “ Douze hommes en colère ”, mis en scène par Stefan Meldegg au Théâtre Marigny puis au Théâtre de la Renaissance, repris dernièrement au Théâtre de Paris, théâtre où il a obtenu un triomphe avec « Madame Doubfire » en 2001 et 2002. Il investit Edouard VII avec« Amitiés sincères » de  François Prevôt-Leygonie et Stephan Archinard, mis en scène et avec Bernard Murat, puis  la Comédie des Champs Elysées pour «Parle moi d’Amour» de Philippe Claudel avec Caroline Silhol.

En septembre 2010 il crée  « Hilarmonic Show  qu’il présente à Paris au Palais des Congrès , au théâtre Marigny et puis au théâtre Comedia, il  nous fait partager sa passion pour la musique en entrant dans la peau d’un chef d’orchestre pas comme les autres pour diriger  un orchestre Philarmonique.

Retour au Théâtre avec  en septembre 2012 avec «  Un drole de Pere » de Gérald Sibleyras, mise en scène de Jean Luc Moreau, au Théâtre Montparnasse. En tournée jusqu'à la fin de l’année 2013.